Exposition artistique annuelle du samedi 3 mai au jeudi 8 mai

anniversaire-10-ans

C’est avec joie que le groupe de « Créativité Artistique des Résidents de l’Amitié » – la C.A.R.A commence les fêtes de son 10e anniversaire.

Nous fêtons en grand!

 

Le vernissage a eu lieu vendredi le 2 mai en présence d’invités d’honneur comme M. Jocelyn Decoste, adjoint principal au bureau de l’honorable Stéphane Dion, M. Pierre Gagnier, maire de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, Mme Micheline D. Legault, présidente de la Caisse populaire Desjardins de Bois-Franc-Bordeaux-Cartierville.

Ce fut une très belle fête pendant laquelle nous avons souligné l’engagement fidèle de certains résidents au sein du groupe depuis 10 ans.

remise_brosseau

M. Jocelyn Decoste, M. Brian Watson, Mme Rita Brosseau, Mme Micheline D. Legault

Plaque de mérite remise à Mme Brosseau en remerciement pour son implication au sein de la CARA

Plaque de mérite remise à Mme Brosseau en remerciement pour son implication au sein de la CARA

les peintres de la CARA 2014

les peintres de la CARA 2014

 

 

L’exouvert_a_tousposition des œuvres de nos artistes sera ouverte à tous à partir du samedi 3 mai  jusqu’au jeudi 8 mai à 13h.

Venez nous visiter, cela en vaut la peine.

 

 

Le courrier Ahuntsic/Bordeaux-Cartierville du 1er mai 2014

Le courrier Ahuntsic/Bordeaux-Cartierville du 1er mai 2014

Nous vous laissons avec ce très beau texte qui fait réfléchir.

L’ART COMME LIEU DE RENCONTRE

« Dans un monde où le cynisme est florissant et les rêves de plus en plus absents ; un monde où l’avenir de la planète se joue chaque jour un peu plus au poker de la bourse.

Dans un monde incertain où la solitude est de plus en plus la norme, malgré les millions d’amis des réseaux sociaux.

Dans un monde où les printemps politiques ressemblent de plus en plus à des hivers ; un monde où des pays vivent sur du temps emprunté et flirtent avec l’impensable.

Nous, nous avons décidé d’ériger un lieu où l’art sous toutes ses formes et dans toute son universalité peut trouver refuge.

Un lieu entièrement conçu pour l’art : l’art qui donne le vertige, l’art qui donne à penser, l’art qui nous émeut et qui nous dérange, l’art qui nous éveille et qui nous change.

Pourquoi ?

Parce que nous croyons que l’art a toujours été le déclencheur de la modernité, l’initiateur de changement et le moteur de l’évolution.

Parce que nous croyons que l’art, en soi, est un lieu de rencontre. Un lieu de rencontre unique entre des artistes, des oeuvres et des publics.

Parce que l’art n’a pas de frontières. De tout temps, l’art s’est élevé au-dessus des conflits, au-dessus des tristesses. De tout temps, l’art a permis à l’humanité de se rapprocher et de se sourire.

C’est pourquoi, au lieu de mettre toute notre audace à dénoncer ceux qui détruisent le monde, nous préférons donner un lieu à ceux qui le construisent par leur talent, par leur fougue et par leur art.

Un lieu d’une polyvalence extrême, un lieu d’une intelligence redoutable, un lieu où l’art, quel qu’il soit, se sent chez lui.

Parce que nous croyons que l’art est le plus grand rassembleur d’humanité.

Et qu’il est le plus grand lieu de rencontre qui soit. »

Manifeste du 18 juin 2012

http://voir.ca/centrephi/lart-comme-lieu-de-rencontre/